prince_nuitLe prince de la nuit - Swolfs (série en 6 tomes)
Edition Glénat, Collection Grafica
1994 - 2001
46 pages et 13 € par tome

Résumé

Le prince de la nuit, c'est l'histoire de la malédiction d'une famille. Les Rougemont se transmettent en guise d'héritage la mission périlleuse de tuer Kergan, l'insaisissable vampire à l'origine de la mort de Marianne, la femme de Jehan de Rougemont... Mais le vampire est bien décidé à rester immortel...

Mon avis

Une chouette série "à l'ancienne" qui présente une famille maudite en proie à un vampire séducteur, bestial et cruel. La malédiction est du fait de Jehan de Rougemont, personnage complexe traumatisé par la mort de son épouse qu'il violentait pourtant ; incapable de supprimer Kergan lui-même, il fait peser cette terrible mission sur tous ses descendants, qui n'auront de cesse de poursuivre l'immortel...

Rien d'original dans le synopsis, ni dans le dessin : tout ça reste classique, mais de très bonne facture, efficace et bien travaillé. On n'échappe pas aux splendides décors de chateaux délabrés, ni au spectacle agréable de belles victimes plus ou moins consentantes et plus ou moins dénudées. Un régal pour les yeux...

J'ai aimé la manière de relier le passé au présent à travers les rêves et les obsessions du dernier descendant de Jehan Rougemont. J'ai aussi beaucoup apprécié l'image du vampire selon Swolfs : classique là aussi, mais tellement vraie... Car Kergan, en apparaissant à des périodes historiques de violences, d'épidémies et de guerres, reflète les penchants naturels - mais enfouis - de l'être humain pour la violence et la cruauté. Quand Kergan a faim, il mange... tout simplement. Sans se poser de questions. Appétit et cruauté insatiables, obsession pour la beauté, la jeunesse et la vie éternelle, sexualité vécue librement, dégagée de toute contrainte ou entrave... Kergan est un vampire, un vrai, qui ne s'embarrasse pas de nourrir des sentiments pour les humains dont il se sert.

La série est composée de six tomes et divisée en deux cycles. La fin du volume six, ouverte sans être béante, n'exclut pas la possibilité d'une suite. Voilà qui me ferait bien plaisir... Oui, c'est vrai qu'en six tomes, on a eu le temps de faire le tour de la question. Mais une bonne série comme ça, moi, j'en redemande !

Tome 1 : Le chasseur
Tome 2 : La lettre de l'Inquisiteur
Tome 3 : Pleine lune
Tome 4 : Le journal de Maximilien
Tome 5 : Élise
Tome 6 : Retour à Ruhenberg