LelivredessecrestLe livre des secrets : La vie cachée d'Esperanza Gorst - Michael Cox
Points
2010, 745 pages
8,80 €

(désolée, je n'ai que la couverture de l'édition grand format sous la main ; mais en même temps, elle est vachement plus belle ;P)

Lu et chroniqué pour les Chroniques de l'Imaginaire.

Résumé

Esperanza Gorst vient d'être embauchée à Evenwood en tant que femme de chambre de la baronne Tansor. Voilà tout du moins le rôle qu'elle est censée jouer. En réalité, la jeune orpheline a été placée ici par sa tutrice pour tenter de lever le voile sur les nombreux mystères que dissimule Emily Tansor, sa nouvelle maîtresse.

Esperanza ne sait pas qui elle est. Elle n'a jamais rencontré son père et n'a aucun souvenir de sa mère, morte en lui donnant le jour. Elle ignore la teneur exacte du rôle qu'elle a à jouer à Evenwood. Elle se fie néanmoins entièrement à sa tutrice et accepte sa mission. Fascinée par la charismatique baronne Tansor, elle se lance de bonne grâce dans l'enquête, sans se douter de l'ampleur de ses répercussions... Car toute vérité est-elle bonne à faire connaître ?

Mon avis

Ce pavé de plus de sept cent pages est en tout point un roman exceptionnel, qui réserve de délicieuses heures de lecture. Narré à la première personne par Esperanza, il accroche immédiatement l'attention du lecteur, pour ne plus la relâcher par la suite. La raison en est sans aucun doute la plume habile de Michael Cox, qui multiplie les adresses au lecteur et l'implique ainsi dans la recherche de la vérité. Mais pas seulement : l'intrigue est absolument redoutable. A mesure que l'on avance dans la lecture, on a l'impression de comprendre sans peine où va l'auteur, voire même parfois de résoudre soi-même quelques-uns des nombreux mystères auxquels Esperanza se trouve confrontée. Il n'en est rien : les rebondissements s'enchaînent, diaboliques mais cohérents, et surprennent jusqu'à la dernière page. Rien n'est simple dans ce roman, rien n'est prévisible. Vous voilà prévenu.

Michael Cox ne se contente pas d'offrir aux lecteurs une intrigue bien pensée, bien écrite et bien construite. Autour de son histoire fascinante, il crée un décor fabuleux : Evenwood, la vaste demeure victorienne de la baronnie Tansor. Tout le roman ne se situe pas dans ce seul décor : on parcourt également Londres, Madère, Florence... Mais comme les personnages, on n'a qu'une envie : retrouver Evenwood au plus vite, son immense bibliothèque, ses jardins, ses tours, ses cours, ses fontaines et ses mystères... Belle prouesse de la part de l'auteur d'avoir donné vie à cette demeure imaginée, au point que le lecteur meure d'envie de la visiter !

Le livre des secrets est le roman parfait : remarquablement bien construit, bien écrit, il entraîne le lecteur dans une intrigue centrée autour des secrets de famille et des problèmes d'identité, au côté de personnages inoubliables, le tout dans une ambiance que je ne suis pas pressée d'oublier !

Pour information, La nuit de l'infamie : une confession (édité par le Seuil en 2007, puis en poche aux Points en 2008) constitue une sorte de prélude au Livre des secrets. Je vais d'ailleurs m'empresser de m'y plonger...