hapJ'ai commandé pour la bibliothèque la bd Happy girls de Zep, qui s'inscrit dans sa "nouvelle" série composée de Happy sex (2009) et Happy rock (à paraître). Quelle surprise de constater en la recevant aujourd'hui qu'il s'agit d'une réédition (non signalée sur la couverture ni sur la quatrième de couverture) de la bd Les filles électriques, parue chez Humour libre en... 1997 !

Sympa pour les lecteurs qui pensaient découvrir une nouveauté ! Après vérification, une ligne signale à l'intérieur qu'il s'agit d'une réédition (une toute petite ligne, juste au-dessus de l'achevé d'imprimer). Quasiment impossible donc de savoir que la bd qu'on a dans les mains est vieille de 13 ans... Le lecteur ne s'en rendra compte qu'une fois le bouquin acheté.

C'est marrant, dans les émissions de télé, le monsieur ne juge pas bon de préciser que sous la couverture neuve se cache un vieux machin (même pas bon, en plus).

3557gMais c'est vrai que Zep doit courrir après l'argent, je pense - à combien d'exemplaires se vend Titeuf ? - ce qui justifie sans aucun doute la supercherie.

Pauvre type.