Le_livre_des_choses_perduesLe livre des choses perdues - John Connolly
Editions J'ai lu
2010, 376 pages
7,60 €

Je remercie les Chroniques de l'Imaginaire et les éditions J'ai lu pour ce partenariat.

Résumé

Angleterre, seconde guerre mondiale. David souffre atrocement de la mort de sa mère. Pour ne rien arranger, son père a décidé de se remarier avec une femme que le petit garçon déteste. Un déménagement et un petit frère nouveau-né achèvent de bouleverser le fragile univers de David, qui passe de plus en plus de temps plongé dans les livres pour fuir cette réalité qui l'opresse.

Une nuit, un avion s'écrase dans le jardin de la maison de la famille recomposée. David, qui semble être le seul à s'être réveillé malgré le vacarme, sort dans ce décor post-apocalyptique et bascule sans le vouloir dans un autre monde, un monde où les contes qu'il adore semblent avoir élu domicile... Piégé dans cet univers où ses peurs les plus profondes ont pris corps, David devra affronter des épreuves terribles s'il veut regagner le monde réel et ceux qu'il a laissés derrière lui... mais le désire-t-il vraiment ?

Mon avis

Edité simultanément en version adulte et jeunesse chez l'Archipel en 2009 (qu'on s'entende bien, seule la couverture change !), Le livre des choses perdues sort aujourd'hui en format poche chez J'ai lu. John Connolly, qui nous avait habitué au genre policier, livre avec ce roman une histoire à la fois cruelle et merveilleuse, où les contes de fées sont prétexte à l'initiation brutale d'un pré-adolescent perdu dans les épreuves de l'existence. Le propos ainsi que la période historique ne sont pas sans rappeler le magnifique film de Guillermo Del Toro, Le labyrinthe de Pan. On y retrouve la même noirceur, la même féérie impitoyable et sans concession. La période historique troublée reflète à merveille le destin tourmenté d'un héros en pleine adolescence, noyé par des sentiments et des pulsions dont la violence le dépasse. Comme les héros des contes de fées, David va devoir apprendre à affronter ses terreurs s'il veut en sortir grandi et pouvoir accomplir sa destinée.

Le livre des choses perdues est un grand roman, un roman magnifique qui réhabilite avec finesse le pouvoir initiatique des contes de fées classiques, dont la sauvagerie traduit les tourments que l'on peut ressentir à n'importe quel moment de sa vie. Je conseille sa lecture à tous : John Connolly a su adapter son style pour être lisible par les plus jeunes, et la teneur du propos intéressera les lecteurs quel que soit leur âge.

Le livre des choses perdues a obtenu en 2010 le Grand prix de l'imaginaire du festival Etonnants voyageurs ainsi que le Prix Imaginales.