CartoonJ'ai oublié de vous dire que je fait partie du jury pour le prix des lecteurs du Livre de poche, catégorie polar :)

Voici le premier livre de la sélection de février :

Cartoon - Marshall Karp
Editions Le Livre de Poche, Collection Thriller
2010, 636 pages
7,50 €

Lu dans le cadre du Prix des lecteurs du Livre de poche catégorie polar.

Résumé

Vous connaissez Disneyland, mais avez-vous déjà entendu parler de Familyland ? Non ? Parc d'attractions gigantesque crée par les studios Lamaar, Familyland n'a pourtant rien à envier à son collègue à grandes oreilles. Dans ce parc, la mascotte, c'est le lapin Pin-Pon. Lorsque l'acteur qui l'incarne est retrouvé étranglé dans le sous-sol du parc, forcément, c'est un peu la panique. Et quand la police découvre que ce même acteur a été condamné à plusieurs reprises pour pédophilie, je vous laisse imaginer le désastre...

Jusqu'ici, le mobile du crime semble assez limpide, mais un deuxième cadavre vient compliquer les choses. Il s'agit d'un autre acteur des studio Lamaar, mais cette fois complètement irréprochable et très aimé du grand public. Et si c'était à la multinationale qu'avait décidé de s'en prendre l'assassin ?

Mon avis

J'ai adoré ce livre. On ne croirait pas comme ça, mais on se marre vraiment du début à la fin. Je ne sais pas vraiment à quoi ça tient... sans doute en grande partie au personnage principal et à son collègue, deux flics du LAPD qui font parfaitement bien leur boulot mais n'oublient pas pour autant leur sens de la répartie au vestiaire. Ce qui fait que leurs dialogues sont souvent à mourir de rire. C'est incontestablement ce que j'ai préféré dans ce roman, même si ce n'est pas son unique qualité.

Car en grande fan de Disneyland :), je n'ai pu qu'apprécier de me ballader dans les coulisses d'un empire qui y ressemble à s'y méprendre, que ce soit dans la magie ou dans les travers. Un autre bon point pour ce livre, qui glisse mine de rien une critique sociale assez fine et ironique entre ses lignes.

Du côté de l'intrigue, ça démarre rapidement, et un tout petit essoufflement se fait ressentir vers le milieu. Mais le tout est très bien ficelé, et les multiples surprises que recèle le scénario relancent l'attention aux moments où il faut.

Une excellente surprise donc : étonnamment bien maîtrisé pour un premier roman, Cartoon mérite vraiment le détour, ne serait-ce que pour ses personnages !

Un grand merci aux éditions du Livre de poche !

untitled