51umDNeo0wL__SL200La saga des anges déchus, tome 2 : Crescendo - Becca Fitzpatrick
Editions du Masque, Collection MsK
2011, 376 pages
17 €

Retrouvez ici ma chronique du tome 1, Hush Hush.

Lu et chroniqué pour les Chroniques de l'Imaginaire.

Résumé

Pour avoir sauvé la vie de Nora - ou en tout cas refusé qu'elle se sacrifie à sa place - Patch est devenu l'ange gardien de la jeune fille. Alors que les sentiments de Nora grandissent, Patch pratique comme toujours la stratégie de l'évitement, jusqu'à la crise. Nora décide de mettre fin à leur relation. Bouleversée par cette rupture et par la mort de son père, qui reste non élucidée, la jeune fille a plus que jamais besoin de soutien, mais elle ne peut plus compter que sur elle-même. Elle décide d'enquêter seule - enfin, plus ou moins, sa meilleure amie Vee n'étant jamais très loin - afin de lever le mystère sur le meurtre de son père.

Mon avis 

Voilà un second tome dans lequel l'intrigue a un peu de mal à décoller. Je suis peut-être bouchée, mais je suis toujours dans le flou concernant les anges déchus, les gardiens et les néphilims... C'était déjà le cas dans Hush, Hush ; ici, j'ai toujours autant de mal à comprendre les tenants et les aboutissants des relations entre les uns et les autres. L'auteur n'y mettant pas franchement du sien pour éclairer ma lanterne, j'ai carrément ramé pour tenter de comprendre les conséquences des actes des uns et des autres.

Heureusement, du côté de l'intrigue sentimentale, là, je suis ! Crescendo se joue sur la partition du "je t'aime moi non plus", avec une Nora complètement déprimée, un Patch toujours aussi sexy et tête à claques, une Vee très en forme et une Marcie plus détestable que jamais. Même si j'apprécie beaucoup ces personnages avec leurs qualités et leurs travers, j'ai trouvé ce second tome un peu plus agaçant que le premier. Construire tout un tome sur les premiers émois, les premiers baisers, les premières caresses, ça fonctionnait ; reprendre la même formule pour le second, ça commence à être un peu longuet.

Mais bon. Je dois bien avouer que ça ne m'a pas empêchée de lire Crescendo en deux jours et de trépigner en me demandant si oui ou non, Nora et Patch allaient coucher ensemble (vous l'aurez compris, ce n'est vraiment pas la guéguerre des anges qui accroche mon intérêt dans ces romans). Et puis j'adore les couvertures de cette série, tout comme les titres. Bref, malgré ma mauvaise foi, je me jetterai sur le troisième tome !