ConversationsaveclamortConversations avec la mort - Léa Silhol
Editions de l'Oxymore, Collection Epreuves
2003, 281 pages
13,80 € (l'Oxymore ayant fermé ses portes, vous trouverez ce livre, si vous avez de la chance, chez les bouquinistes ou certaines boutiques ebay)

Résumé

C'est la nuit de Noël. Les 12 coups de minuit sont sur le point de sonner. Loin des sapins, des dindes rôties et des guirlandes lumineuses, un écrivain reçoit une bien étrange visite... La femme qui se tient devant lui est la Mort en personne. L'écrivain noue avec la Faucheuse une relation faite d'histoires et de mots. Douze nuits et douze nouvelles pour tenter de charmer celle qui vient marquer la fin de son existence.

Mon avis

Un mois que j'ai terminé ce livre, et je n'arrive toujours pas à en parler !! Quelle magicienne cette Léa Silhol... Je l'avait découverte avec Vampire : portrait d'une ombre, puis Contes de la tisseuse. J'ai lu aussi La sève et le givre (que j'aurais besoin de relire, d'ailleurs, parce que je n'en garde qu'une impression floue, bien qu'enchantée). Chacune de ces lectures me laisse... sans voix. Cet auteur a vraiment, vraiment un don ! Ses phrases sont d'une beauté et d'une justesse qui me coupent le souffle ; ses ambiances, ses histoires, son style, les images qu'elle fait naître dans mon esprit, jusqu'aux couvertures de ses livres... Tout dans son oeuvre me transporte ! Voilà un de ces auteurs que je rêve de renconter (pourtant, je suis persuadée que je ne saurais absolument pas quoi lui dire) ^^

Mais revenons à nos cadavres moutons. Conversations avec la mort, ce sont donc douze nouvelles qu'un écrivain conte à la Mort, comme pour la tenir à distance. Douze histoires où l'on parle de religion, d'art, de chat, de passion dévorante et destructrice, de création... On y croisera la Mort donc, mais aussi le Diable, des fantômes, des vampires et des anges. De bout en bout, ce livre est une merveille, que ce soit du point de vue du contenant, ou du contenu. La couverture est splendide, le papier de qualité, la mise en page agréable à l'oeil. Chacune des nouvelles m'a transportée. J'ai commencé à copier dans mon carnet de citations certaines phrases, et puis j'ai arrêté, parce qu'il m'aurait fallu retranscrire les trois quarts du livre... Bref, j'ai adoré, bien que ce mot soit bien trop banal pour ce livre :D

Que l'Oxymore me manque ! Leurs livres étaient comme des trésors, des portes ouvertes vers d'autres contrées.

Je ne sais pas quoi dire d'autre que LISEZ LEA SILHOL ! Ses histoires sont des enchantements, ses phrases des formules magiques, des morceaux de rêve, de cauchemar éveillé.

Quatrième lecture de mon Dark side challenge.

Darksidechallenge